Trois noms pour un beau lycée : Emile-Félix Gautier (facile, EFG !), Victor Hugo (re-facile, ô combien de marins ... l’oeil était dans la tombe ...), Omar Racim (re-re-facile, les galères dans la rade d’Alger). Il faudrait même ajouter un quatrième nom, connu des seuls initiés, presque le nom d’origine “Petit Lycée de Mustapha”.
En mars 2018, grâce au travail de bénédictin, de romain et de fourmi de Fabrice Bassot (2ème A2 en 1968/1969),
voici la liste presque complète des élèves de notre lycée.
Les dernières publications de notre archéologue préférée, Nacéra Benseddik
Cliquez sur les photos
Trois époques, trois histoires, mais en 1969, 1988 ou 2001 les mêmes carreaux de verre et les mêmes arbres gardent l’entrée du lycée sur la rue Hoche, le même policier débonnaire compte les passants devant la villa qui abrite les bureaux de la RTA.
J’ai déjà parlé de mon lycée, j’y ai passé tant de belles années ; il est temps de laisser la parole à tous ceux et toutes celles qui ont usé leurs fonds de pantalon ou de jupe sur les mêmes chaises, qui ont aimé ou détesté les mêmes profs, craint ou chahuté les mêmes pions que moi, bref tous les anciens et les anciennes du “Lycée Victor Hugo, de l’Office Universitaire et Culturel Français en Algérie”, qu’il est plus rapide de surnommer “Gautier” ou même “Gôtié”.
Maintenant, on peut aller au lycée en métro !
Il faut descendre à la station Khelifa Boukhalfa, boulevard Victor Hugo !
Un lycée d’avant Mai 1968, c’était des élèves, des profs et des pions ; et l’Administration en plus ... Alors on aura des élèves, des profs et des pions, tous des anciens bien sûr, puisque le Lycée Victor Hugo n’a vécu que cinq ans, de la rentrée 1964 à la sortie 1969.
Lycée Victor Hugo, Alger
(Merci à Elisabeth pour ce palmarès)
Pas grand chose par rapport à E. F. Gautier et Omar Racim, ou Descartes ; mais c’est notre lycée, alors pas touche ! On aura le droit de tout dire, à condition de dire du bien.
Le 2 janvier 2004, Roland s'ennuyait car sa femme était partie bosser ; alors il nous a concocté "ça" ! Et ça, ça vaut la peine !
Notre lycée, en août 2002
L'entrée bien connue de notre lycée, photographiée en août 2002 par Aurélie Faulx-Briole, fille d'un ancien !


© Le contenu de ces pages, les photos et les liens sont, sauf avis contraire, la propriété exclusive des auteurs Alexandre Faulx-Briole, et les zanciens du Lycée Victor-Hugo (Mars 2003).